Patrimoine des Pays de l'Ain

34 rue Général Delestraint
BOURG-EN-BRESSE


Conditions générales de vente

Voir les conditions générales de vente du prestataire

Contact

Patrimoine des Pays de l'Ain
34 rue Général Delestraint
BOURG-EN-BRESSE
Tél. : 0474320731
http://www.patrimoine-des-pays-de-l-ain.fr/
contact@ppa01.fr

Nouveautés

Patrimoine des Pays de l'Ain vous propose de découvrir les dernières nouveautés de son catalogue de publications : ouvrages des associations membres, éditions à compte d'auteur ou bien guides thématiques de la collection Patrimoines des Pays de l'Ain, vous y trouverez un large choix de thèmes patrimoniaux du département.

Marc et Pierre DOSSE - Construire dans l'Ain
Traversées
Dominique AMOUROUX Premier ouvrage de la nouvelle ligne éditoriale de Patrimoine des Pays de l'Ain, ce livre porte un regard inédit sur un demi-siècle de projets et de réalisation ayant façonné notre cadre de vie actuel. Il décrit des réalisations marquantes, révèle les ambitions initiales de plusieurs projets phares, invite l'art dans l'architecture, suit des chantiers à travers l’œil de grands photographes, invite à partager la vie qui se développait dans ces réalisations toutes neuves et apporte selon des angles sans cesse changeants des informations indispensables à la compréhension de leur valeur patrimoniale. 264 pages 2019
Article
Prix
Quantité
2-907656-60-0 - Marc et Pierre DOSSE - Construire dans l'Ain
25,00 €
Pierre PINSARD
Architectures sacrées et profanes
Dominique AMOUROUX et Franck DELORME Figure marquante de l'évolution des églises dans l'esprit du Concile Vatican 2 et la création de couvents contemporains, Pierre PINSARD reste en attente d'une reconnaissance posthume. Peintre, décoratuer, illustrateur avant de débuter une pratique d'architecte dans l'agende du très moderne et très radical André Lurçat, il développe avec modestie une carrière rigoureuse. Bien que la construction de la basilique de Lourdes puis la très médiatisée "affaire" de la Cité Fleurie du boulevard Arago à Paris, le placent sous les projecteurs des médias, il faut attendre les années 1990 pour que les églises qu'il a édifiées à Antony et à Bourg-en-Bresse et que le couvent qu'il a construit pour les Dominicains à Lille soient, nationalement ou localement, reconnus comme des oeuvres ayant enrichi le patrimoine du XXe siècle. Pierre PINSARD a également signé des maisons individuelles, des immeubles d'habitations et des équipements hospitaliers dont cet ouvrage révèle l'existence. 300 pages 2019
Article
Prix
Quantité
978-2-907656-61-0 - Pierre PINSARD
25,00 €
Histhoiria n°12
Histhoiria Sommaire : - Editorial - Accidents de circulation sur la ligne des carpates - La vigne et le vin en Bugey 1850-1950 - Une folie à Serrières ? - Un forçat réhabilité - Revers sort du tiroir - La poste de Nurieux - Les colporteurs aux XVIIIe et XIXe siècles - Le site de Saint-Alban - Histhoiria a apprécié - Histhoiria regrette 52 pages 2019
Article
Prix
Quantité
2273-2535 - Histhoiria n°12
11,80 €
Journal 1768-1804
Introduction et notes de Christian BRYON - Préface de Paul CATTIN Jean-Louis MATHIEU (1738-1804), curé de Leyssard (Haut-Bugey), tint, de 1768 - date de sa nomination dans cette paroisse - à 1804, un journal. Ce document demeura inconnu jusqu'à sa mise en vente publique (2007). Les Archives de l'An en firent l'acquisition. Visiblement amputé de nombreuses pages, il réunit néanmoins d'abondantes remarques et notes, le plus souvent datées, ainsi que des comptes divers. Il constitue une source documentaire précieuse, d'abord sur la vie matérielle d'un curé rural et lettré du XVIIIe siècle ensuite sur quelques grands événements (traité anglo-américain de 1783, par exemple). Bien d'auutres faits y sont rapportés comme le retour de Joseph II - frère de Marie-Antoinette - vers Genève, au terme de son séjour en France (13 juillet 1777) ; les démonstrations aérostatiques des frères Montgolfier ; une secousse sismique (6 juillet 1783)... Enfin, il nous livre sa vision des bouleversements révolutionnaires, son opinion sur Bonaparte rétablissant l'autorité de l'Etat et négociant la paix (religieuse et européenne). 272 pages 2019
Article
Prix
Quantité
979-10-699-4252-3 - Journal 1768-1804
20,00 €
"Donc je suis revenu" Vie et tribulations de Jean-Louis MATHIEU (1738-1804), curé de Leyssard
Christian BRYON Jean-Louis MATHIEU (1738-1804) naquit à Nantua (Haut-Bugey). Il fit ses études au collège de la cité, créé et dirigé par les Joséphistes de Lyon. Bachelier de Sorbonne, ordonné prêtre (1762), il fut nommé à la cure de Leyssard (1768), bourg situé à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Nantua. Il anima cette paroisse jusqu'au 6 janvier 1794. Fondée sur des recherches en archives, départementales et diocésaines (Lyon et Bourg-en-Bresse), nationales, mais aussi sur le Journal que ce prêtre laissa, sur de nombreux témoignages d'époque publiés dès Thermidor ou au XIXe siècle, cette étude présente et restitue la vie de l'un de ces ecclésiastiques qui hésitèrent un temps sur la conduite à tenir durant la Révolution. Il fut lié à une région (district de Nantua), à un département (Ain), à un diocèse (Lyon ou Ain, selon les périodes). J-L. MATHIEU prêta les différents serments. Il se déclara "républicain, chrétien et prêtre". En 1794 il accepta de ne plus célébrer publiquement, mais il rejeta absolument le formulaire d'Albitte. Emprissoné au seul motif d'être prêtre, dénoncé pour propos contre-révolutionnaires, il fut envoyé devant le Tribunal révolutionnaire parisien. Thermidor lui évita jugement et mort. Il rétracta ses serments en 1795. Il acheva sa vie à Nantua. Il mourut au moment où la France plébiscita le passage du Consulat à l'Empire 595 pages 2020
Article
Prix
Quantité
978-29-076-5662-7 - "Donc je suis revenu" Vie et tribulations de Jean-Louis MATHIEU (1738-1804), curé de Leyssard
33,00 €
L'Abbaye de Chezery
Texte de présentation
Article
Prix
Quantité
Patrimoine Histoire de Champfromier - L'Abbaye de Chezery
30,00 €
Artisanat, Commerces et Métiers au village
Bourgade rurale, Cras a toujours compté dans ses rangs d'autres actifs que des "strictements" cultivateurs. entre  tradition et modernité, ce nouvel ouvrage aborde le village sous l'angle de l'artisanat, des commerces et des métiers  comme le souligne son titre. mais plus qu'un historique des métiers, le lecteur trouvera parfois ici un véritable recueil  d'histoires locales.  A base de témoignages oraux, cartes postales, photographies (datant pour certaines du début du siècle dernier),  illustrations, peintures, documents divers... cet ouvrage se veut un hommage aux générations qui nous ont précédés  et propose une nouvelle contribution à l'histoire de Cras dont le patrimoine gagne à être mieux connu. Il marque  aussi le dixième anniversaire de l'association Mémoire de Cras.  
Article
Prix
Quantité
Mémoire de Cras - Artisanat, Commerces et Métiers au village
16,00 €
Revue - Le Bugey n° 107
Société savante le Bugey Sommaire - Le Bugey, ultime front de la campagne de France en juin 1940 - Une Révolution en 1820 : les Méditations Poétiques - Le legs de Georges Girerg à la ville de Belley - Querelles scolaires à Saint-Jérôme (1843-1860) - L'agglomération d'Eianna, l'antique Yenne - Eglise de Lhuis, une dédicace inédite à Sylvain Auguste - Bâtir pour Dieu et pour les hommes - Etude des vitraux contemporains de l'église de Nattages - La vie de la société en 2019
Article
Prix
Quantité
Société le Bugey - Revue - Le Bugey n° 107
20,00 €
Le Tramway du Haut-Rhône
Le Tramway du Haut-Rhône Brégnier-Cordon, Brégnier-Ville, Glandieu, Saint-Benoît, Groslée-Neyrieu, Groslée, Lhuis, Vérizieu, Les-Granges-de-Montagnieu, Serrières-de-Briord, Villebois-Ville, Villebois-Garde, Sault-brénaz, Vertirue, La-Balme-les-Grottes.  Association  SHABE Déclaré d'utilité publique le 24 avril 1906, la compagnie des chemins de fer du Haut-Rhône fut créée le 7 mai 1908. le premier tronçon de 35 kms de Brégnier-Cordon à Villebois-Gare entre 2 gares P.L.M. fut inauguré à Lhuis puis le second, de 3 km jusqu'à Sault-Brénaz et le dernier de 11 km pour rejoindre la ligne électrifiée de l'O.T.L à La Balme-les-Grottes.  Composé de 5 locomotives à vapeur et de nombreux wagons, le tramway du H.R. à la vitesse moyenne de 25 km/h hors agglomération, acheminait les pierres et marbres des différentes carrières jalonnant son tracé ainsi que desservant les 14 gares du parcours pour les voyageurs.  Le fonctionnement et l'entretien de la ligne étanetn assurés par 30 personnes et 12 auxiliaires.  Fait marquant : le 6 mai 1919 la voie fut coupée par la catastrophe de l'éboulement des Granfes-de-Montagnieu.  L'arrivée de l'autobus mis un terme au trafic voyageur en 1938 et le trafic de marchandise cessa complètement en 1944 La ligne fut déclassée en 1948
Article
Prix
Quantité
SHABE - Le Tramway du Haut-Rhône
8,00 €
L'éboulement des Granges de Montagnieu
Les infiltrations étaient considérables pendant les mois de mars à avril 1919 en raison des pluies continuelles.  Le matin du 6 mai, les viticulteurs travaillant du côté du couloir des Granges avaient entendu des bruits souterrains, des crevasses s'étaient formées et de petits éboulement avaient eu lieu, lorsque vers 12h30, dans un sinistre craquement, le plateau supérieur du vignoble de St-Romain se détacha et se mit en mouvement, poussant devant lui toute la masse marneuse jusqu'au village des Granges emportant en premier l'école des filles étant au plus près de la pente, puis coupant le village en deux, recouvrant la rue principale et coupant la voie du tramway tout en détruisant un ensemble de 17 maisons d'habitations en faisant une victime et 150 sinistrés.  Dix minutes avaient suffi à l'avalanche des terres pour franchir les 400 m de pente qui séparent la montagne de Souhait du bas de la vallée...  Coffret clé USB  Durée:  film 13 min 25 + diaporama 11 min
Article
Prix
Quantité
SHABE - L'éboulement des Granges de Montagnieu
8,00 €